Actualités

Si vous avez l'information d'une actualité à faire partager aux membres de la SWF et à tous les internautes (parution de disques ou de livres, événement, concert, etc.), n'hésitez pas à nous en faire part, en envoyant un mail à : site@furtwangler.fr

Archives

15 septembre 2023

Voici le nouvel album en téléchargement sur la boutique :

Furtwängler et le Philharmonique de Stockholm 1942-1943

Dédié à la mémoire de notre ami Sami Habra, il regroupe deux enregistrements réalisés par la Radio suédoise, qui nous a fourni les sources numérisées :
– le 25 novembre 1942 : Don Juan de Strauss, et Prélude et Mort d’Isolde du Tristan de Wagner ;
– le 8 décembre 1943 : 9e Symphonie de Beethoven.
Furtwängler y dirige l’orchestre de la Société des concerts de Stockholm, futur Philharmonique.

Ces deux programmes ont connu des fortunes diverses au disque. Le bruit de fond, assez présent pour le concert de 1942, avait conduit les éditeurs précédents à filtrer de façon drastique les sources. Avec Christophe Hénault nous avons pris le parti de limiter le traitement, assez pour assurer un confort d’écoute, mais pas trop pour ne pas entamer les informations musicales. Heureusement, la 9e Symphonie de Beethoven est de bien meilleure qualité sonore. Nous y avons conservé les longs silences, entre I et II et entre II et III, ainsi que les applaudissements.

Le livret, rédigé par Nils-Göran Olve et Göran Södervall, apporte de nombreuses et précieuses informations sur l’activité de Furtwängler en Suède en ces années de guerre.

Tout amateur de Furtwängler voudra posséder ce témoignage singulier de l’art du chef, très différent des lectures, souvent survoltées, que l’on a par ailleurs de la même époque.

Ce produit vous est proposé au prix de 13 €.

9 septembre 2023

Si le Festival de musique d’Iéna 1929, tout Brahms, avait constitué un événement sans pareil — quatre grands concerts d’orchestre, dont le deutsches Requiem, des concerts de musique de chambre et de Lieder — celui de 1930 est placé sous le signe de l’économie. Aurait-on épuisé les budgets l’année précédente ?

Deux manifestations seulement au programme : un récital — mais pas n’importe lequel ! — de Maria Ivogün, et un concert des Berliner dirigé par Furtwängler, en fait une étape dans leur grande tournée de printemps.

Lien vers le facsimilé de la plaquette.

4 septembre 2023

Il y a tout juste soixante-dix ans, le 4 septembre 1953, Furtwängler entamait son avant-dernière saison. Avec le Philharmonique de Vienne, il donnait un concert à Munich, dans la Salle des congrès du Deutsches Museum, avant de s’envoler vers Édimbourg et son festival pour une série de concerts avec le même orchestre.

On connaissait le son — la SWF a édité Egmont et la 4e de Beethoven — voici l’image, un instantané pris lors de la « Sitzprobe ».

29 août 2023

Mi-septembre nous vous proposerons un nouvel album en téléchargement :

SWF D12
Furtwängler et le Philharmonique de Stockholm — 1942-1943

Il regroupe ce qui a été conservé des concerts donnés par le Stockholms Konsertförenings orkester — futur Philharmonique Royal de Stockholm :
– le 25 novembre 1942 : Don Juan de Strauss, et Prélude et Mort d’Isolde du Tristan de Wagner ;
– le 8 décembre 1943 : 9e Symphonie de Beethoven.

Si Don Juan n’est pas totalement « abouti », le Prélude, et la Mort d’Isolde, extraits du Tristan de Wagner sont empreints de passion. Mais c’est surtout la 9e de Beethoven qui retient l’attention. Loin du dramatisme, quelque peu frénétique, de Berlin, elle apparaît sereine, se déployant avec simplicité comme si les musiciens découvraient cette œuvre. L’orchestre est impeccable, les solistes d’une rare subtilité et les chœurs n’ont jamais été aussi « lisibles ». Ne cherchez pas à comparer cette lecture avec celles, connues, de Berlin, Bayreuth ou Lucerne. On est dans un autre univers.

L’intérêt de cette réédition réside aussi dans le travail accompli par Christophe Hénault pour vous présenter ces documents dans les meilleures conditions. Nous avons obtenu de la Radio suédoise des fichiers haute définition. La restauration a surtout porté sur le traitement du bruit de fond. Il faut avoir à l’esprit que ces captations ont été au départ fixées sur ruban d’acier (« Blattnerphone ») ou sur bande magnétique, puis, dès cette époque et pour raison d’économie, reportées sur des disques 33 tours 40 cm. C’est au milieu des années 60 que ces disques ont été re-transférés sur bande magnétique, aujourd’hui numérisée pour nous.

Nils-Göran Olve et Göran Södervall, qui avaient illustré le Deutsches Requiem, publié il y a quelques années, ont rédigé un texte très documenté, qui fait le tour des apparitions de Furtwängler entre 1940 et 1943, et nous livrent des informations for peu connues.

Ce produit (presque l’équivalent d’un CD et demi) vous est proposé au prix de 13 €. Comme précédemment, et outre les livrets, les fichiers audio sont téléchargeables en haute définition et en qualité CD. En complément vous disposerez de quoi imprimer la couverture et les jaquettes des CD (il en faudra deux…), si vous procédez à la gravure.

13 juillet 2023

Nous aurions pu terminer la saison sur la triste nouvelle de la disparition de Sami Habra, mais nous préférons la clore en annonçant une rentrée plutôt riche, que n’eût pas désavouée notre ami.

Le Bureau a eu le plaisir de recevoir récemment le président de la Société Furtwängler allemande, Helge Grünewald, société avec laquelle nous allons resserrer nos liens, mettant en commun nos richesses. Nous vous livrerons plus de détails en septembre.

Mi-septembre verra la sortie de notre nouveau produit numérique, avec des enregistrements de la radio de Stockholm, et notamment une Neuvième Symphonie de Beethoven (Stockholm, décembre 1943), souvent délaissée, alors qu’elle recèle des trésors, révélés enfin par la mise à disposition de fichiers haute définition directement issus de la Radio suédoise.

Ce sera aussi l’occasion de lancer notre « chaîne youtube » et notre plateforme de « streaming », qui petit à petit reprendra l’intégralité de nos produits, y compris ceux qui ont disparu des stocks. Là aussi, plus de détails à venir fin août-début septembre.

Passez un bel été.

10 juillet 2023

Andreas Furtwängler (le fils de Wilhelm et Elisabeth) évoque Sami Habra.

... Oui, je me souviens bien des conférences que Sami organisait, où il comparait différentes interprétations, conférences bien suivies par les amis de "Furt.". Quand j’étudiais à Paris de 1969 à 1970, je le rencontrais souvent : nous allions parfois déjeuner ensemble car il travaillait à la banque du Liban et j’étais à proximité, à la Bibliothèque Nationale. En ce temps-là il portait un gilet dans lequel il plaçait d'énormes montres de poche, qu'il sortait de temps à autres pour impressionner certaines dames dans les restaurants. C'était très amusant ! Ma fille Elisabeth a séjourné chez lui à Versailles, il était un ami de la famille, qui est venu quelques fois en Suisse et finalement à Heidelberg lors des obsèques de ma mère.

5 juillet 2023

Les obsèques de Sami Habra auront lieu :

le mardi 11 juillet à 11 heures
en l'église Notre-Dame
35, rue de la Paroisse
F - 78000 Versailles

Rue de la Paroisse (église Notre-Dame)

4 juillet 2023

C'est avec une grande tristesse que la SWF vous annonce le décès de Sami Habra, survenu hier à l’âge de 88 ans.

Comme vous le savez, il fut un des membres fondateurs de la SWF à laquelle il consacra une part de sa vie.

Comment ne pas rappeler les centaines de conférences qu'il a données pendant des décennies, conférences agrémentées d'anecdotes et de « bons mots » qui étaient un régal pour les auditeurs.

Il contribua également à l'édification de la discographie de notre société.

Nous l'admirions également pour toute une mémoire musicale qu'il se plaisait à partager. Il eut l'opportunité de rencontrer, entre autres, Eugen Jochum, Otto Klemperer et se lia d'amitié avec Hans Schmidt-Isserstedt.

Avec le décès de Sami Habra, en quelque sorte, la SWF perd son patriarche et c'est tout un pan de son histoire qui disparaît.

Étant très modeste, ceux qui l'ont connu savaient qu'il n'aimait ni les éloges ni les remerciements, toutefois, nous ne pouvons pas nous empêcher de lui dire : « Merci Sami pour tout ce que tu nous as donné ! ».

Nous adressons à ses enfants, petits-enfants et à ses proches les témoignages de notre sympathie et de notre profonde émotion.

Le Bureau

Sami Habra et Elisabeth Furtwängler lors des vingt ans de la SWF, le 22 avril 1989 à Vincennes.

26 juin 2023

Furtwängler fut un habitué des concerts du Philharmonia entre 1950 et sa disparition. Nous avons déjà publié les facsimilés de deux programmes.

En voici un autre, celui du concert du 24 avril 1952 à l’Albert Hall. Demandez le programme !

Le fidèle Roger Smithson a obtenu les souvenirs de Gerald Kingsley, alors tout jeune étudiant en musique, qui y assista, comme il fut présent lors de nombreux autres concerts du maestro.

Furtwängler et le Philharmonia au Royal Albert Hall

10 juin 2023

Le Wilhelm Furtwängler Centre of Japan fait part de deux nouvelles parutions.

WFHC-050/52 (prix : 32 €)
Franck : Symphonie en ré mineur
Brahms : Symphonie n° 2
VPO – Vienne 28 janvier 1945
Beethoven : Symphonie  n° 1 – BPO, Berlin 19 septembre 1954
Beethoven : Ouverture Leonore II – BPO, Berlin 18 octobre 1948
Brahms : Symphonie n° 2 – BPO, Munich 7 mai 1952

WFHC-047/9 (prix : 43 €)
J.-S. Bach : Suite n° 3
Brahms : Symphonie n° 4
BPO – Berlin 22 octobre 1948
J.-S. Bach : Suite n° 3
Schubert : Symphonie n° 8
Brahms : Symphonie n° 4
BPO – Berlin 24 octobre 1948

Le prix ci-dessus est indicatif (taux de change), incluant les frais postaux, mais sans l'adhésion.
Renseignements et commandes : directement auprès du WFCJ
Adresse : info@furt-centre.com

3 juin 2023

La liste des concerts de Furtwängler comporte plus de 2500 entrées, presque toutes renseignées : date, lieu, œuvres interprétées, solistes… Fourmillement de détails. Cette liste repose en bonne partie sur le travail de René Trémine réalisé il y a 30 ans. Depuis, la liste a été complétée, corrigée par une multitude d’apports minimes, mais qui permettent, à la longue, de fiabiliser le recensement.

Un exemple parmi d’autres. Le concert à Lübeck du 11 octobre 1913 annonçait :
– Strauss : Sinfonia Domestica
– Liszt : Concerto pour piano n° 1 (soliste : Alice Ripper)
– Weber : Ouverture d’Obéron
– Brahms : Danse hongroise n° ?
laissant penser que l’orchestre avait terminé le concert par une des 21 Danses hongroises, orchestrée par Brahms (il n’en a orchestré que 3) ou par un autre..

La lecture d’une critique de l’époque dissipe tout malentendu. En fait, la Danse hongroise — n° 6 en bémol majeur — a constitué un bis joué au seul clavier par Alice Ripper à l’issue du Concerto de Liszt et avant Obéron.

Certes, ce n’est pas grand chose, mais une Société Furtwängler ne remplirait pas sa mission en passant à côté de ces informations, pour ténues qu’elles soient.

19 mai 2023

Comme annoncé il y a une semaine, voici disponible le nouveau produit en téléchargement : la Cinquième de Beethoven captée à Copenhague le 1er octobre 1950. Nous aurions aimé y joindre l’Inachevée. Cela n’a pas été possible, mais la SWF est sur la piste d’une autre source exploitable pour cette œuvre, et ce n’est donc que partie remise…

Dans le pack à télécharger : les fichiers audio en double format, HD et qualité CD, le livret numérique (et son équivalent en anglais), et de quoi imprimer la couverture et le dos d’un CD pour ceux qui voudraient graver les fichiers.

Page 4 - Aller à la page