Pour finir l’année

Les concerts de la Saint-Sylvestre sont assez courants, autant que ceux du 1er janvier. Pour l’ultime manifestation musicale marquant le passage de 1927 à 1928, nous retrouvons Furtwängler à Leipzig. Demandez le programme !

Et comme cadeau cette carte rare à collectionner — éditée par le fabricant de cigarettes Josetti, fin des années 20 —, faisant partie d’une série de trois consacrée à des chefs d’orchestre (les deux autres : Weingartner et Blech), et destinée à remplir un album « Die Welt in Bildern », aux côtés de sportifs, comédiens, scientifiques et autres célébrités de l’époque.

Un programme pour rien

Nous publions régulièrement ce que nous appelons des « pages-programmes », c’est-à-dire — en l’absence du programme complet — la page précise affichant le détail d’un concert.

Pour celle ci-dessous, vous ne trouverez pas la soirée correspondante dans la liste des concerts.

La brochure qui annonce la série des concerts d’abonnement de la Staatskapelle de Berlin (la saison symphonique de l’orchestre de l’opéra national) pour 1934-1935 affiche Richard Strauss, Kleiber, Pfitzner, Jochum, et… Furtwängler. Il était programmé pour le 1er mars 1935, avec, entre autres, la création de Hymnen, page pour orchestre, l’opus 18 de Karl Höller.

Mais voilà : entretemps il y a eu l’affaire Hindemith, la cabale politique contre Furtwängler, qui, de guerre lasse, jette l’éponge et démissionne de tous ses postes début décembre 1934. Il ne dirigera donc pas ce concert à la Staatskapelle…

Compte rendu de l’AG 2022 de la SWF

L’Assemblée Générale annuelle de la SWF s’est tenu le 26 novembre 2022. Voici le compte rendu, articulé autour de deux documents :
– le compte rendu en lui-même, suivant les points abordés pendant l’Assemblée (rapport moral, financier, élection du bureau et divers)
– le Rapport moral du Président

Ces documents sont, bien évidemment, réservés à la lecture des adhérents de la SWF.

Un Ring de haute tenue…

Lorsque l’on évoque le Ring sous la baguette de Furtwängler, on pense à celui de la Scala, voire à celui de la RAI, éventuellement à celui de Bayreuth 1936, et l’on en vient à oublier la production du Staatsoper de Berlin à l’automne 1934. Mis en scène par Heinz Tietjen, scénographié par Emil Preetorius, il semble être une maquette de la production de Bayreuth à venir. La même équipe et une distribution similaire où brillent, dans les rôles principaux : Rudolf Bockelmann, Frida Leider, Franz Völker, Max Lorenz, Margarete Klose, Maria Müller et bien d’autres, ce qui se faisait alors de mieux dans le chant wagnérien.

Voici ces distributions telles qu’elles apparaissent sur les programmes. Pour les voir plus lisibles, rendez-vous, par un clic, sur la page correspondante de la soirée :

Le Sapin de la SWF

Noël, la période des cadeaux.

Faites-vous plaisir et faites plaisir à vos proches : la SWF a pensé à vous et vous propose des compact-discs à prix très doux.

Voici de quoi remplir les ‘petits souliers’ sous la sapin :

  • SWF 942-43        Furtwängler à Paris (1954 – CD)   5 €
  • SWJ 942-43 R    Furtwängler à Paris (1954 – SACD)   5 €
  • SWF 901              Beethoven/Pastorale/BPO 1944   3 €
  • SWF 042-4          78 T Polydor (3 CDs )   6 €
  • SWF 062-64        Intégrale Brahms BPO   6 €
  • SWF 921-2          Furtwängler à Hambourg   5 €
  • SWF 941-R          Beethoven/BPO 1943   3 €
  • SWF 971-2          Ein deutsches Requiem/Lucerne   5 €
  • SWF 931              Furtwängler à Stuttgart    3 €
  • SWF 091              Beethoven 2 et 8   3 €
  • SWF 101              Beethoven/Brahms/VPO 1943    3 €
  • SWF 121-3          Don Giovanni 1953    5 €
  • SWF 081-4          Die Meistersinger   6 €
  • SWF 961-2          Furtwängler à Lucerne    5 €
  • SWF 963              Bruckner/6e Symphonie    3 €

 

Allez faire un tour à la boutique — ou mieux, cliquez sur une référence ci-dessus — pour connaître le détail de chaque disque, et faire votre choix.