Retour à Lübeck

Nous continuons le “relookage” des études passées. C’est ainsi que celle consacrée aux années de Furtwängler à Lübeck, parue sous forme de brochure papier, et numérisée comme telle, a été reprise dans la nouvelle charte graphique.

En revanche, compte tenu de son côté volumineux, il n’a pas été possible de la traduire en anglais.

La voici donc.

Une lacune et une erreur

Tous ceux qui fréquentent la liste des concerts de Furtwängler, telle que diffusée sur ce site, le savent : la quasi-totalité des concerts est renseignée. Il en reste encore un certain nombre qui n’affichent pas le détail du programme ; il s’agit essentiellement de concerts du BPO en tournée, à la fin des années trente et au tout début des années quarante. Au gré des découvertes, nous avons à cœur de compléter nos tablettes.

Voilà qui est le cas avec ce concert des Berliner à Dresde, donné au début 1941 dans la ‘Gewerbehaus’, la salle habituelle du Philharmonique de la ville. Notre liste, d’accord avec la volumineuse somme de Peter Muck sur les Berliner, annonce ‘5 février’, alors que la page du programme officiel — ci-dessous reproduite — affiche ‘5 janvier’. De quoi s’interroger. Aurions-nous tout faux ?

Eh non ! Si Erich Knoblauch, l’agent du concert, avait consulté son calendrier il aurait bien remarqué que le ‘5 Januar’ n’est pas un ‘Mittwoch’ (mercredi) comme il l’écrit, mais un ‘Sonntag’ (dimanche), alors que le 5 février est bien un mercredi. Et, en imprimant sous le Concerto d’Hermann Zilcher ‘Uraufführung’, il savait pertinemment que la création mondiale officielle avait lieu à Berlin, lors de la série des concerts d’abonnement des 2, 3 et 4 février. Le lendemain du dernier concert, lors de leur déplacement à Dresde, les Berliner n’ont eu qu’à reprendre le programme (à l’exception de l’Ouverture de La Fiancée vendue de Smetana).

Enfin, pour les curieux que cela intéresse, ce Concerto [n° 2] de Zilcher est audible sur youtube.

Retour en Suisse

Il y a plus de vingt-cinq ans, Michel Chauvy rédigeait à l’attention de la SWF une étude « Furtwängler et la Suisse », publiée sous forme de circulaire.

Le texte de son étude n’a pas pris une ride. C’est une mine de renseignements, et les commentaires sur certaines des prestations de Furtwängler — on pense à la répétition de la 7e Symphonie ou au Premier Concerto de Beethoven — sont d’une rare pertinence.

Si la brochure « papier » d’origine avait fière allure, le PDF proposé aux adhérents sur l’ancien site, avait vieilli et incitait peu à la lecture. Nous avons décidé de lui donner une nouvelle vie, en rééditant le texte suivant la charte graphique des autres études, en le complétant de notes de bas de page, en l’éclairant d’une bonne quinzaine de photographies, certaines inédites ou rares.

Pour la première fois, l’étude est éditée en français et en anglais, permettant à un plus grand nombre d’adhérents de découvrir ce document essentiel.

Enfin, un de nos adhérents suisses, Christophe Lambinet, a rédigé un « complément », apportant un certain éclairage neuf, et précisant la discographie « suisse » de Furtwängler.

Pour découvrir ces études, cliquez sur les icônes ci-dessous.