Toutes les actualités

Si vous avez l'information d'une actualité à faire partager aux membres de la SWF et à tous les internautes (parution de disques ou de livres, événement, concert, etc.), n'hésitez pas à nous en faire part, en envoyant un mail à : site@furtwangler.fr
30 août 2018

Nous l’avons annoncé début juillet.

Nous mettons en ligne, sur notre boutique et ce jour, le nouveau produit numérique, qui porte la référence SWF D02. Il s’agit le l’Eroica donnée par le Philharmonique de Berlin le 8 décembre 1952, avec l’ouverture du Freischütz qui débutait le concert. Sans doute l’interprétation de la Symphonie n°3 la plus grandiose, au caractère sombre qui marque également le Weber.

La différence avec le CD paru il y a deux ans et maintenant épuisé ? Un son beaucoup plus fouillé grâce à la haute définition (24/96). Des détails qui réapparaissent. Au prix de 8 €, même ceux qui ont acquis le CD seront conquis !

Il est disponible sur la boutique.

24 août 2018

Alexandre Scriabine est un bien curieux personnage et son œuvre n’en finit pas de poser bien des questions. Qu’a-t-il voulu démontrer avec son Poème de l’extase ? La partition, qui mobilise un très gros orchestre, oscille entre un mysticisme empreint de théosophie et un érotisme torride.

Furtwängler, et c’est son unique incursion sur le territoire de ce compositeur, a inscrit l’œuvre au programme du deuxième concert de sa toute première saison comme successeur de Nikisch à la tête des Concerts philharmoniques de Berlin. Mais pour bien rassurer son fidèle public d’abonnés, il a pris soin de la faire suivre du Concerto pour piano de Schumann et de la Deuxième de Brahms. Et il a engagé l’un des très grands du piano de cette époque, Carl Friedberg (photo).

Voici le facsimilé du programme (32 pages !), consultable également à partir de la page « Demandez le programme ».

18 août 2018

Quand on vous dit que les vacances ne sont pas tout à fait terminées : les commandes passées à partir de ce jour ne seront traitées qu’à partir du 1er septembre. Donc, un  peu de patience.

16 août 2018

Cela a beau être la rentrée de vos webmasters attentionnés, ils ont la tête encore en vacances… Alors nous nous contenterons de reprendre un classique de l’été : les festivals. Et rendons-nous à Bayreuth, en 1936, pour voir Furtwängler à l’œuvre (en chemise et sans cravate !). Jamais un chef n’a eu autant à y faire la même année : le Ring, Parsifal, Lohengrin….

Que répète-t-il ? Disons qu’il répète ; c’est déjà bien assez pour un 15 août.

Page 3 - Aller à la page