Avant que tout s’écroule

Les concerts de Berlin du 9  au 12 janvier 1944 — avec son programme en facsimilé mis en ligne, et dont celui du 9 est parvenu en enregistrement intégral — représentent l'ultime manifestation de Furtwängler dans la salle de la Philharmonie, qui sera détruite lors d'un bombardement trois semaines plus tard.

Occasion de rappeler que cette salle, qui abritait l'Orchestre Philharmonique depuis ses débuts, était à l'origine un vaste hall de patinage à roulettes. C'est six ans après les débuts de l'orchestre que la salle est profondément modifiée ; elle le sera encore au début du XXe siècle pour présenter finalement la même physionomie jusqu'à sa destruction. Le bâtiment abritait aussi la Beethovensaal, qui tiendra encore debout quelques mois, et l'Oberlichtsaal, vaste foyer qui avait pris la place du jardin initial.

Le Philharmonique, jusqu'en avril 1945, squattera de salle en salle (Beethovensaal, Staatsoper, Admiralspalast...), pour finalement trouver un havre provisoire au Titania Palast. Ceci est une autre histoire.

Et comme nous voyons toujours cette salle en noir et blanc, profitons de cette somptueuse reconstitution 3D pour découvrir ses couleurs peu communes et très 'mitteleuropa'.

10 juin 2018